Notre mission

Depuis 1946, nous construisons des projets d’envergure dans les secteurs commercial, industriel, institutionnel et du génie civil. Édifier des bâtiments de grande qualité, au service des citoyens : voilà ce qui nous tient à cœur!

Notre vision

Leader de la construction bien établi dans Lanaudière, Malo est une entreprise en pleine croissance. Afin d’accroître davantage son efficacité et sa productivité, nous intégrerons verticalement ses activités. Ainsi, au cours des cinq prochaines années, nous serons en mesure de doubler son chiffre d’affaires et son rayonnement géographique. Mais cet ambitieux plan d’expansion ne saurait se concrétiser au détriment de notre priorité absolue : la livraison de projets clés en main de qualité dans le respect des échéanciers et des budgets préétablis.

Nos valeurs

Hier comme aujourd’hui, notre code de conduite professionnelle est régi par des valeurs qui nous sont chères.

LoyautéNous sommes honnêtes et fidèles à nos engagements.
EfficacitéNous obtenons un rendement maximal pour les efforts fournis.
AssiduitéNos équipes sont ponctuelles, constantes et dédiées à la tâche.
DéterminationNous sommes motivés et persévérants, et nous avons pour objectif de surpasser vos attentes.
ÉquitéNous sommes justes et impartiaux.
RespectNous portons attention aux autres et les traitons avec égard.

Une réputation favorable se forge au fil des ans dans la constance de gestes posés en accord avec les valeurs auxquelles on croit. Elle découle aussi d’accomplissements reconnus par un milieu donné. En vertu de cette définition, notre réputation se porte très bien!

Responsabilité sociale

Chez Malo, nous sommes d’avis que le paysage bâti se doit d’être au service des citoyens. Ainsi, à titre d’entrepreneurs contribuant à façonner des communautés, il nous a toujours semblé naturel d’être également à leur écoute à d’autres égards. C’est la raison pour laquelle nous soutenons généreusement quantité d’événements, causes et organismes depuis des années. Voici quelques exemples de ce soutien, qui ne constituent pas une liste exhaustive.

Dans le secteur culturel de Lanaudière, nous avons apporté notre soutien financier au Centre culturel Desjardins, à Joliette, au Musée d’art de Joliette, au Festival international de Lanaudière, ainsi qu’au marché de Noël de Joliette.

Nous avons de plus honoré un engagement financier majeur auprès du Collège Esther-Blondin, à Saint-Jacques, et soutenu la Fondation du collège de l’Assomption et la Fondation des Samarres, vouée à la persévérance scolaire.

Du côté de l’Outaouais, nous avons privilégié la Fondation du Collège Nouvelles Frontières, à Gatineau.

Enfin, la Société canadienne du cancer et la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière ont également reçu de nos dons. Attentifs aux enjeux sociaux locaux, nous avons contribué aux levées de fonds de Centraide Lanaudière, de la Maison d’hébergement jeunesse Roland-Gauvreau, à Joliette, et de Parrainage Civique Basses-Laurentides.

Prix et récompenses

Nous ne courons pas les concours, mais nous apprécions que notre expertise et nos compétences soient si souvent reconnues par notre industrie. Voici quelques-uns des prix que Malo a remportés ces dernières années.

2015

Prix de l’entreprise de l’année, régions Mauricie, Bois-Francs, Lanaudière et Centre-du-Québec, décerné par l’Association de la construction du Québec.

2015

Prix d’excellence, catégorie « Escaliers/passerelles architecturales », pour le projet de passerelle cyclable, à l’île Vessot, octroyé par l’Institut canadien de la construction en acier.

2013

Prix d’excellence, catégorie « Bâtiment industriel », décerné par Cecobois. Malo en fut le lauréat conjoint pour sa participation à la réalisation du projet du Réservoir d’eau potable de Masson-Mascouche.

Notre histoire

La construction et l’entrepreneuriat font partie de l’ADN de notre famille depuis cinq générations. De père en fils, une même quête nous anime : celle de l’excellence, gage de réussite. En quelques jalons marquants, voici notre histoire.

1930

Dans les années 1930, Eugène Malo, entrepreneur en construction, enseigne la menuiserie à son fils Bernard à même ses chantiers.

Bernard Malo s’établit à Joliette où, avec l’entrepreneur Lucien Durand, il participe à la construction du collège Saint-Anselme, à Rawdon.

1938

Bernard Malo fonde la société Malo & Frères avec Florent et George-Étienne.

1946

Bernard Malo démarre sa propre entreprise : Bernard Malo Construction. Celle-ci se spécialise dans les domaines de la construction d’habitations résidentielles, d’écoles et d’églises, notamment dans le quartier Christ-Roi de Joliette, où il réside.

De 1957 aux années 1970

L’incorporation de l’entreprise sous le nom de Bernard Malo inc. marque un tournant important dans son histoire. Dans les années qui suivent, Paul et André se joignent à leur père. Débute alors une période jalonnée de grands projets tels que la reconstruction du Séminaire de Joliette (maintenant Cégep), en 1958, et la construction de l’Hôpital général de la Mauricie, à Shawinigan, de 1968 à 1970.

Des années 1980 aux années 2000

À la fin des années 1980, David, fils d’André, marche dans les pas de son père, de son oncle Paul et de son grand-père Bernard. Jeune étudiant, il travaille d’abord au sein de l’entreprise l’été, à titre de manœuvre. Il enchaîne ensuite les postes d’estimateur et de contremaître. Puis, en 1998, enfin titulaire d’un baccalauréat en génie de la construction décerné par l’École de technologie supérieure, à Montréal, il est nommé directeur de projets, poste qu’il occupera jusqu’en 2005.

2005

David se joint à son père et à son oncle à la direction de l’entreprise en tant que vice-président de Bernard Malo inc.

2010

David fait l’acquisition de l’entreprise familiale. Entouré d’une équipe solide et gagnante, il en développe l’expertise et en multiplie les succès.

2020

Toujours florissante, l’entreprise actualise son image de marque. Fidèle aux valeurs qui ont guidé avec succès son père, son oncle, son grand-père, ainsi que son arrière-grand-père, David met en œuvre un ambitieux plan d’expansion.

Quant à l’avenir, il est prometteur, la relève étant déjà assurée. En effet, Olivier et Ève Malo marchent à leur tour dans les traces de leur père David.